baniere-ps1 

Présentation

  • : Le site des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce site a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook


Pascal Sevran




/ / /


Ils parlent de Pascal Sevran...
 
Gloire à toi qui luttes et gagnes la bataille du "Domaine des Esprits" grâce à ton talent dévoué dans ton éternelle jeunesse .
Ton ami de toujours.

Charles TRENET
 
Et puis toi, Pascal Sevran, tu grandis et tu continues de montrer aux autres ce que le public attend de la télévision.
Tu continues à faire école et ne voilà-t-il pas qu'ils découvrent qu'on peut chanter français en France.

PATACHOU
 
Moi, j'aime Pascal Sevran, il est sincère et vrai.

Patrick BRUEL
 
Pascal Sevran aujourd'hui j'ai voulu, en même temps que le gouvernement, que l'on sache que votre oeuvre existe et que votre  personnalité sensible et attachante mérite d'être désormais fixée dans la mémoire des Français.

François MITTERAND
 
Par ces temps où la barbarie s'écrit au quotidien, comme un vulgaire feuilleton, nous avons besoin de votre émission.

Catherine RIBEIRO
 
Ni rétro ni passéiste, mais simplement comme des millions d'autres amoureux de la chanson, il brandit très haut le flambeau d'une tradition toute française. Avec amour et détermination.La foi dit-on peut déplacer les montagnes. Celle de Pascal en tout cas déplace les foules et les rend heureux.

Charles AZNAVOUR
 
Pascal Sevran était quelqu'un de complexe qui avait plusieurs personnalités. Il ne se résumait pas à l'homme de télévision. Le mot libre lui allait bien. C'était un anticonformiste. il était excessif dans ses passions comme dans ses colères. C'était un vrai ami, aussi, toujours là quand on avait besoin de lui. Et quelqu'un qui assumait. Quand il s'est mis à écrire sur Stéphane, son compagnon disparu, il savait qu'il pouvait choquer les téléspectateurs...Mais le public l'a compris.
Je suis triste que la dernière fois qu'on ait parlé de lui, ce soit à propos de son prétendu racisme. Il en avait été très meurtri.

Marc-Olivier FOGIEL
 
Amoureux sincère de la chanson française, Pascal Sevran aura servi et célébré cet art populaire en animant des émissions télévisées qui, pendant toutes ces années, ont rassemblé un large public, accueillant des figures connues et révélant de nouveaux talents, je retiendrai la sensibilité et l'intelligence de l'homme, dont la dignité et le courage face à la maladie inspirent le plus grand respect.

Bertrand DELANOE
 
Pascal Sevran a fait énormément de bien à la chanson française, surtout pour les chanteurs à qui on ne donnait plus aucun débouché. Il était sincère, c'était un passionné dans ce qu'il faisait. Il avait encore beaucoup à faire.

Line RENAUD
 
Pascal Sevran était un ami incomparable. J'aimais sa générosité, sa finesse, sa drôlerie, son intelligence décapante, sa passion pour l'art et la musique. Sa disparition est un déchirement et aujourd'hui,ce sont des millions de Français qui pleurent son départ.
Contre les modes et les snobismes ambiants, Pascal Sevran redonne avec talent ses lettres de noblesse française. Il n'est pas innocent du retour de Trenet.
 
Jack LANG

C'était ma première télévision, c'est toujours émouvant une première télévision. Après, il était devenu un personnage phare de mon spectacle, il le savait parce qu'on se connaissait bien et je ne manquais jamais de le citer. Son amour de la chanson française, c'était un point commun.

Laurent GERRA
 
Pascal était un grand seigneur de la variété. Il a fait énormément pour la chanson française grâce à ses émissions. Si les tournées de chanteurs des années 1960 ont autant de succès, c'est un peu à lui qu'on le doit.

NICOLETTA
 
Nous étions amis depuis sept ans. J'aimais son écriture très classique. Pascal avait un vrai respect de la langue et savait être cruel en visant juste. Ce qui me plaisait, c'est que son journal échappait au temps. Je l'avais revu en décembre. Il avait cessé d'écrire mais il avait gardé l'esprit vif. Nous avions parlé de Carla et de Nicolas Sarkozy. Son cancer, il l'a vécu dès le début avec le ferme désir de se battre. Il avait subi plusieurs opérations très lourdes et s'en remettait aux médecins, lui dont la réputation était de n'en faire qu'à sa tête. 

Philippe BESSON
Publié par Ronan