baniere-ps1 

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 05:59

La mélancolie des fanfares

La veste noire de Stéphane, chiffonnée et humide comme une serpillière, retrouvée sous des morceaux de frusques en tout genre, j'avais failli la mettre au feu. Je m'étais repris de justesse en découvrant des sucettes à la cerise collées au fond d'une poche. C'était tout lui, ça, d'oublier des sucettes entamées dans ses poches. Un truc de garçon heureux.

Stéphane était plus grand, plus large d'épaules que moi, sa veste pourtant me va très bien, on la dirait coupées à mes mesures. Ginou, à qui je l'avais confiée, me l'a rendue hier à midi, propre et repassée. Un 16 octobre, le huitième sans lui. On peut être aussi un peu mystique que je le suis et croire à un signe, un petit signe gentil comme lui.

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 22:07

 

Parce qu'il suffit de l'entendre pour le retrouver...

Publié par Ronan Ronan H - dans Multimédia
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 19:59

On s'ennuyait le dimanche

 

Matins d'automne, enfin ! Ses couleurs de cuivre et d'or s'annoncent à la pointe des charmilles, le rouge des roses du par Jouhandeau que Christiane vient de poser sur mon bureau est de sang, sombre et pourpre, pareil aux rideaux de velours des théâtres italiens ; les derniers dahlias inattendus explosent alors que l'été les avait salement rabougris. Sur les étangs, il pleut. L'arrière-saison, j'en ai rêvé depuis Pâques. Elle fera bientôt se lever des incendies fauves sur les fôrets et les cimetières et peut-être serons-nous moins malheureux. octobre dans sa gloire ne me fait pas peur, les chagrins de ma vie ne sont pas des anniversaires. je les porte autour du cou depuis le jour de ma naissance. "Un vrai temps de Toussaint", comme ils disent. Toute l'année j'attends cela : le cortège des parapluies que les veuves promènent sur le chemin des chrysanthèmes en larmes.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 11:03

On s'ennuyait le dimanche

Il fume des Gitanes légères le soir après dîner quand il est content. Il a laissé son paquet sur la table du salon hier en me quittant vers minuit. Comme je faisais remarquer qu'il pourrait lui manquer, il m'a répondu : "Non, ma femme ne veut pas que je fume à la maison, je reviendrai fumer ici, ce sera ma cachette secrète." Les jeunes hommes mariés sont des enfants qui brûlent d'envie de faire des bêtises avec nous.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 00:26

l_79ac092a20204e238641aac8e0d7f0ae.jpg

Publié par Ronan Ronan H - dans Multimédia