baniere-ps1 

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:52

On s'ennuyait le dimanche

"On va vers les beaux jours, disait ma mère à l'approche du printemps. Bientôt vous pourrez jouer dans le jardin en revenant de l'école..." On ne va jamais vers les beaux jours. Les beaux jours, c'était quand elle nous les promettait.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 08:54

3531

Publié par Ronan Ronan H - dans Multimédia
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 14:17

On dirait qu'il va nieger

On me veut ardent. Je fais de mon mieux pour ne pas décevoir ceux qui viennent se réchauffer à moi. je ne brûle plus, je me consume. les braises sont chaudes, le feu peut reprendre à tout moment ou s'éteindre.

Où vais-je trouver l'énergie dont j'aurai besoin dans quelques jours pour remonter sur scène ? Je vais la retrouver, bien sûr, et cela n'étonnera personne que moi.

L'homme en moi qui veut paraître encore un peu, combien de temps tiendra-t-il face à celui que ronge l'obscur désir de disparaître derrière les millions de livres qu'il n'a pas lus, de mots qu'il n'a pas dits.

Chaque matin c'est le même dilemme entre moi et moi. Me battre encore, pour qui ? pour quoi ? "Le meilleur, le plus beau", je l'ai été pour lui. Qu'il me le crie, me l'écrive, me le murmure ; je n'aurai vécu que pour cela.

Tous les bravos du monde ne me rendront pas sa voix, son souffle sur mon ventre.

On dirait qu'il va neiger de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 13:30

La mélancolie des fanfares

Vague à l'âme. un dimanche pour rien. Un de plus. J'ai chanté hier à Beauvais, je tourne demain à la Plaine-Saint-Denis des programmes de télévision consacrés à la jeunesse. La mienne dans les yeux de ces garçons de vingt ans qui brûlent de la même passion. SI l'on me voyait peinant à mettre des des mots sur ma mélancolie, on ne donnerait pas cher de moi. Quelque chose me paralyse, mon estomac se bloque, ma pensée s'égare, je ne peux plus écrire.

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 10:07

On s'ennuyait le dimanche

Il m'a dit : "Je viendrai vous voir un dimanche, je ne sais jamais quoi faire ce jour-là, déjà quand j'étais petit on s'ennuyait le dimanche à la maison... et vous ?" Je ne connais personne décidément que le septième jour de la semaine réjouisse vraiment. Le chagrin des dimanches est pour tout le monde. Trenet a fait une chanson de celui des enfants. C'est l'ennui évidemment qui domine nos souvenirs de ce jour-là. Mathieu un dimanche, donc ! Que la promesse soit tenue ou non, voilà qui ferait un joli titre pour ce journal si je trouve le courage d'en assumer l'ambiguïté, si je ne recule pas au dernier moment, saoulé d'avance à l'idée de devoir expliquer mon choix à des bonnes dames scandalisées, à des jeunes gens déçus, aux journalistes intrigués.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation