baniere-ps1 

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 20:23


9-Les-petits-bals-perdus.jpg
Autant le silence de certains ne m'étonne ni ne me peine, autant je suis désemparé devant la fuite (est-ce une fuite ?), disons l'abandon de quelques-uns précisément qui juraient leurs grands dieux de ne jamais m'abandonner, sans d'ailleurs que je leur demande la moindre chose, le moindre service.
Pourquoi Christophe Z., que je n'ai pas lâché lorsqu'il était assez mal l'automne dernier, pourquoi après m'avoir écrit des dizaines de lettres désespérées et confidentielles, ne bouge-t-il plus depuis trois semaines, me sachant là, à trois minutes de chez lui.

Les petits bals perdus - Journal posthume de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:01


9-Les-petits-bals-perdus.jpg
L'affreuse année s'achève enfin, que nous vaudra la prochaine ? Bien malin qui peut le dire... certainement pas moi. Je laisse aux voyantes et aux diseuses de bonne aventure leurs prévisions mirobolantes. Nous verrons bien. J'espère seulement que mon pessimisme sera pris en défaut.

Les petits bals perdus de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 21:54

sevran4

Publié par Ronan Ronan - dans Multimédia
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 22:15

noel2008
Réveillon chez la Baronne. Noël à son balcon surplombant la place du marché et l'église d'Aixe-sur-Vienne. Serge T. nous a photographiés en bras de chemise, accoudés à la balustrade décorée de guirlandes, en papier. Nous serons beaux sur la photo, il a le don ce diable d'homme pour saisir notre sourire à la seconde même où il entrouve nos lèvres, juste avant de nous faire paraître idiots, juste avant nos larmes.
Le baromètre indiquait plus de dix degrés, "un temps indigne de Noël ", selon l'expression de circonstance employée par un journaliste de France Inter, me  vengeant ainsi de toutes les miss météo de la radio et de la télévision qui roucoulent de plaisir en nous promettant la canicule à longueur d'année.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:29

182377162048b8fc9720e17
Prudy me jure qu'elle sait faire les paquets-cadeaux, elle a acheté pour cela des papiers brillants multicolores. Je crains le pire. Déjà je l'entends, depuis la cuisine où elle s'est installée, se battre avec les ciseaux qui ne coupent rien, du scotch qui ne colle pas et pour tout arranger, elle vient de se casser un ongle. De toute façon, elle s'en sortira mieux que moi qui ne sais pas planter un clou.
Noël, le sapin, les courses dans les magasins de Limoges, les préparatifs de la fête, c'était la joie de Stéphane, son privilège. Il avait une grâce innée pour les choses de la vie et de l'amour.Il était l'amour et la vie mêmes. Je le revois en équilibre sur un escabeau, le cou entortillé de guirlandes électriques, les bras tendus pour atteindre la plus haute branche du sapin. Du bout de ses longs doigts si beaux, il aurait décroché la lune si je la lui avais demandée.

Des lendemains de fêtes de Pascal Sevran.


Publié par Ronan Ronan - dans Citation