baniere-ps1 

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 14:25

Lentement, place de l'église

L'été sans nuance, dans sa brutalité, nous tombe dessus ce matin. pour nous qui rêvons des brumes de novembre, le cauchemar sera long. Trente-sept degrés à l'ombre. Les adorateurs du soleil soufflent comme des boeufs, les jupes collées aux fesses, la chemise sortie du pantalon, fripés et moites ils se traînent.

Une belle journée !

Lentement, place de l'église de Pascal Sevran.

Publié par Ronan R - dans Citation