baniere-ps1 

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 14:17

On dirait qu'il va nieger

On me veut ardent. Je fais de mon mieux pour ne pas décevoir ceux qui viennent se réchauffer à moi. je ne brûle plus, je me consume. les braises sont chaudes, le feu peut reprendre à tout moment ou s'éteindre.

Où vais-je trouver l'énergie dont j'aurai besoin dans quelques jours pour remonter sur scène ? Je vais la retrouver, bien sûr, et cela n'étonnera personne que moi.

L'homme en moi qui veut paraître encore un peu, combien de temps tiendra-t-il face à celui que ronge l'obscur désir de disparaître derrière les millions de livres qu'il n'a pas lus, de mots qu'il n'a pas dits.

Chaque matin c'est le même dilemme entre moi et moi. Me battre encore, pour qui ? pour quoi ? "Le meilleur, le plus beau", je l'ai été pour lui. Qu'il me le crie, me l'écrive, me le murmure ; je n'aurai vécu que pour cela.

Tous les bravos du monde ne me rendront pas sa voix, son souffle sur mon ventre.

On dirait qu'il va neiger de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan H - dans Citation